Colportage

La mairie d’Adissan prévient ses concitoyens de ne pas ouvrir leur porte à n’importe qui suite au signalement de personnes suspectes.

Restez vigilants

 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2015366408530147&id=829646710435462

Cahier de doléances (information pure)

Un cahier de doléances est disponible en mairie aux horaires d’ouverture afin que vous puissiez vous exprimer.

 

 

 

 

(PS. : espérant ne pas avoir fait de fautes d’orthographe, avoir été suffisamment neutre à votre goût et que ce style sans emphase vous conviendra.)

 

Voeux du maire 2019 CR

Les Vœux du maire Henry Jurquet ont eu lieu hier 9 janvier 2019 en mairie de Brignac devant une salle comble et en présence du Député Philippe Huppé et de la Conseillère Départementale Marie Passieux.

IMG_20190109_214727

IMG_20190109_214949

Son discours, emprunt d’une certaine nostalgie de fin de mandat sonnant un départ à la retraite prochain, a été l’occasion de rappeler l’importance de l’aide financière apportée par le département à la réalisation de ses projets. Marie Passieux a reçu de nombreux remerciement pour sa fidélité d’action à la commune.

Le maire a tenu à faire remarquer au député LREM le mal fait à la ruralité par le Président et le manque de reconnaissance parisianiste qui a mené au désordre que nous avons connu en France. Il a souligné l’ironie de la situation quand à présent on demande aux maires ruraux leur aide pour comprendre et instaurer le dialogue. Il a réclamé le retour à l’ordre public.

Henry Jurquet, toujours à son aise dans l’exercice du monologue a détaillé son action (taclant au passage certaines opposition dans son Conseil et l’ancien maire à la gestion douteuse ayant, selon lui, laissé une ardoise de plus de 300 000€ derrière lui qu’il a fallu éponger) et se réjouit d’un bilan positif.

Côté réalisations :

Un Columbarium et un jardin du souvenir pour  10 308 € ttc (50 % de subventions Communauté de Communes du Clermontais)

Réfection des peintures de la mairie :   20 740 € ttc (80 % de subventions Communauté de Communes du Clermontais + Etat)

L’isolation de la toiture ateliers (projet associé prévu) : 25 180 € ttc (40 % de subventions Européennes en lien avec le Pays Cœur d’Hérault pour l’économie d’énergie)

Installation d’une pompe à chaleur en salle polyvalente pour faire des économies d’énergie :   11 980 € ttc (91 % de subventions avec des subventions Européennes en lien avec le Pays Cœur d’Hérault pour l’économie d’énergie)

Volets école + salle po :   11 300 € ttc (80 % de subventions Communauté de Communes du Clermontais + Etat)

Visiophone école et sécurisation de la mairie : 8 000 € ttc

 

En cours ;

– Rénovation de l’éclairage public les Catalounes : 23 900 € ttc (93 % de subventions avec des subventions Européennes en lien avec le Pays Cœur d’Hérault pour l’économie d’énergie)

Installation d’un éclairage public les puits :    25 900 € ttc  (60 % de subventions de Hérault Energie)

– Réfection voirie (chemins de la Salamane, de Pézenas, des Thos et de la fontaine) : 93 700 € ttc (30 % de subventions du département)

– Rénovation de la toiture de l’Eglise : 5 900 € ttc (50 % de subventions Communauté de Communes du Clermontais)

 

Le maire de cette petite commune rurale du cœur de l’Hérault a regretté les choses suivantes :

« En revanche, faute d’avoir obtenu les autorisations nécessaires ou d’avoir pu réunir les financements espérés, nous avons dû renoncer à quelques projets. Je pense notamment à :

L’école, fermeture d’une classe. Je vois l’inspectrice académique lundi ;

La RD4 : fin 2019 marquera le début des travaux ;

La voirie : 1ère tranche 94 000 €, il nous manque 300 000 € pour terminer. »

 

Henry Jurquet a remercié la Communauté de Communes du Clermontais pour ses investissements dans le village, Marie Passieux pour son aide aux Brignacois, demandé au Député Huppé de relâcher les cordons de sa bourse. Ces deux élus ont ensuite fait de brefs discours et les convives ont pu profiter d’une collation et trinquer à l’amitié.

Vidéos bientôt en ligne sur Facebook.

 

Cahiers de doléances

Bonjour,

Certains pourraient se croire retournés au Moyen Âge, ou à la Révolution… mais non.

Nous sommes bien en France en 2019.

Nos représentants élus de haut vol veulent savoir ce que le peuple souhaite sans faire appel au référendum. Il nous a donc été demandé de mettre à la disposition des citoyens un « cahier de doléances ».

 

_20190108_094040

Il est disponible en Mairie et vous pouvez y mettre poliment vos revendications (mais attention, « pas question de détricoter ce qui a été fait » https://www-journaldeleconomie-fr.cdn.ampproject.org/v/s/www.journaldeleconomie.fr/ISF-pas-question-de-%C2%A0detricoter-les-reformes-assure-Emmanuel-Macron_a6666.amp.html?amp_js_v=a2&amp_gsa=1&usqp=mq331AQECAFYAQ%3D%3D#referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=Source%C2%A0%3A%20%251%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.journaldeleconomie.fr%2FISF-pas-question-de-%25C2%25A0detricoter-les-reformes-assure-Emmanuel-Macron_a6666.html )

 

Pour l’instant, ce cahier est vierge. « Certains » pourraient arguer, s’il devait le rester, que nos concitoyens villageois sont des « illettrés »… Heureusement, des solutions à l’analphabétisme existent malgré les coupes annoncées, semble-t-il, dans le recrutement des enseignants (pour remplacer les départs à la retraite), elles sont informatiques : moteur de recherche, copier-coller, imprimer.

Mais nous, élus de proximité, au contact de votre (la nôtre aussi) réalité (tiens, tiens), nous savons que vous savez écrire et que seuls le manque temps (vous devez travailler pour payer impôts, taxes, etc… c’est pour cela que nous n’avons pas augmenté les parts communales depuis le début de notre mandat) ou la désillusion motivent l’absence de petits mots sur nos pages blanches.

Alors s’il vous plaît, venez expliquer à notre gouvernement, si prompt à défendre la République, ce qu’est la Démocratie que vous appelez de vos vœux.

Venez affirmer vos « doléances » afin que notre maire puisse les exprimer lorsqu’il sera convoqué pour faire son rapport. Car, s’il n’a rien à dire, chanter, prier ou supplier aux planètes en orbites plus ou moins lointaines, celles-ci risquent de ne plus réfléchir les lumières hypnotiques du soleil quasi-divin qui nous dirige.

 

Espérant que vous apprécierez ce trait d’humour et qu’il vous incitera à laisser une bafouille au gouvernement.

 

JD