Colloque Agenda 21 : le maire de Brignac, Henri Jurquet, y était

Les Agendas 21 de demain – Colloque du 4 décembre 2014
Colloque national : les agendas 21 de demain

Le 4 décembre dernier, Henri Jurquet, Maire de Brignac s’est rendu à la Cité internationale universitaire  de Paris pour assister au colloque « Les Agendas 21 de demain » et intervenir en tant qu’élu et vice-président de la CCC en charge de l’Agenda 21 et impliqué dans le développement durable.

Qu’est-ce que le développement durable ?

Le développement durable est celui qui allie l’écologique, le social et l’économique. Il faut que chacun soit conscient que sans préservation de l’environnement, la vie sera très difficile sur le territoire, que sans emplois ou sans une préoccupation permanente de la qualité de vie de nos concitoyens, notre système s’effondrera. C’est ça l’enjeu du développement durable, créer et croître sans détruire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_durable

 

Une rencontre nationale qui permettait aux acteurs locaux d’échanger et « d’explorer collectivement des solutions innovantes pour développer une économie territoriale durable, pour favoriser le bien-être et la cohésion sociale, susciter la mobilisation de tous et relever les défis de la transition écologique, grâce aux agendas 21 d’aujourd’hui et de demain. » (source : site gouvernemental du développement durable)

Les agendas 21 locaux, sont nombreux. Les propositions peuvent venir des communes des communautés de communes, des départements, des régions, de l’Etat, ce sont des démarches politiques d’abord, stratégiques ensuite et qui se traduisent pour finir par des actions sur les territoires.

Dans toute cette diversité, le problème exposé par Henri Jurquet, c’est qu’il y a des idées partout, des projets qui voient le jour mais qu’il n’y a pas d’unité. Après les remerciements à l’état, à la région et au département de l’Hérault pour leurs propositions, aides au niveau des réseaux et leur financement des actions, le maire de Brignac a proposé devant plus de 500 participants, une mutualisation des idées, des projets ainsi que des moyens à travers les intercommunalités dans un souci d’une meilleure diffusion et d’économie d’échelle.

colloque Agenda 21 Henri Jurquet

En période de crise, la proposition a été applaudie et il parait effectivement logique de reprendre les bonnes idées déjà en place au lieu de recréer à coups de milliers d’euros quelque chose qui existe déjà ailleurs. Mutualiser les réflexions (gestion de la ressource en eau et de sa qualité ; raccourcissement des déplacements ; agriculture raisonnée ; gestion durable des territoires, etc.) au sein des communautés de communes par les élus des communes en charge de ces dossiers permettrait de bénéficier de l’expertise des personnels en place dans ces structures ainsi que d’assurer le suivi des projets en faisant des économies non seulement durant l’étude mais aussi lors de leur mise en œuvre.

L’agenda 21, le mal nommé tant on ne sait pas au premier abord à quoi il fait référence, nécessite que les élus aient foi et motivation. C’est une démarche responsable sur le long terme.

Rappelons qu’aujourd’hui déjà en Chine, l’homme est obligé de polliniser à la main afin de se nourrir, ce à cause de la disparition des abeilles. Un fait pas aussi anodin qu’il n’y parait, et pas aussi distant de nous que nous voudrions bien le croire.