Réhabilitation du champ captant des rivières

C’est ainsi que, techniquement, l’on nomme les travaux qui ont commencé il y a 2 mois.

travauxtour

Enfin » c’est sans doute le mot qui résumera la pensée brignacoise concernant le début de ces travaux dans le lit de la rivière. Ce ballet de camion que les riverains ont pu observer annonce la fin d’un combat d’élus et le début d’un confort pour la population de Brignac.

Pour comprendre, il faut revenir un peu en arrière. Depuis quelques année, à chaque crue de la Lergue, les installations de captage qui assurent l’approvisionnement en eau des 800 habitants se retrouvent inondées et donc inutilisables pendant plusieurs jours. Durant ces épisodes, la commune doit distribuer des bouteilles d’eau pour subvenir aux besoins alimentaires mais la vie des habitants devient moins hygiénique.

Conscient de ces problèmes qui agacent une partie de la population et lassent une autre partie, lors d’un conseil municipal l’an dernier après les inondations de septembre, le 3ième adjoint Jérôme Fagnoni montait au créneau en disant « il faut arrêter de bricoler ». Le Maire, Henri Jurquet de rétorquer que ce projet aurait dû voir le jour il y a trente ans mais qu’il fût repoussé par les précédentes équipes municipales. Eh bien, à force de travail le Maire et ses adjoints, sont parvenu à mettre en œuvre une tour de captage qui assurera pour les 150 ans à venir l’approvisionnement en eau du village. Un an d’étude, de joutes administratives et un coût de travaux se montent à 200000 €, largement subventionnés.  Bâtisseur Durable et la SAUR travaillent de concert pour que ces travaux soient terminés avant les premiers épisodes cévenols. Mais sous la tour qui s’élèvera pour résister aux caprices de la Lergue, les canalisations ont dû être changées. En effet, elles étaient percées de rouille (les habitants peuvent en voir un exemple à côté du hangar des services techniques de la commune).

forage Lergue

Les travaux avancent vit :

travaux forage

 

Et ils devraient se terminer avant la fin Octobre.