Elections départementales : des candidats à Brignac

Lundi 12 janvier 2015 à 18h30 Claude REVEL (maire de Canet) et Yvelise DESCAMPS (maire de Dio et de Valquières) accompagnés de leurs suppléants (Gérard VALENTINI (maire de Valmascle) ; Anne-Marie MOULIN ; Chantal FONT (ancien maire de Salasc) ; YVAN MARCOU) sont venus nous présenter leurs projets pour le canton.

réunion Revel

Henri JURQUET, Maire de Brignac (resonsable de la communication de la liste)

Devant une cinquantaine de personnes, une présentation très détendue, conviviale et décomplexée pour une campagne qui se veut fairplay.

L’équipe est composée d’hommes et de femmes de gauche et de droite qui représentent notre canton (Canton 6 : 40 communes et 43 500 habitants) dans sa diversité géographique.

Le slogan : UNIS pour notre nouveau canton. Un territoire qui nous ressemble et qui nous rassemble.

Leurs promesses : pas d’augmentation d’impôts sur le département ; défendre les maires et leurs administrés ; représenter tout le canton ; défendre les départements.

Leur souhait : l’égalité sur le territoire (avec une volonté de développer le haut débit dans les zones rurales).

Il y a 25 cantons et cette année 50 conseillers départementaux (anciennement appelés « conseillers généraux ») à élire.

La métropole (mutation de l’agglo de Montpellier) et la région veulent prendre la main sur certaines compétences vitales pour les communes mais, aujourd’hui, personne ne sait qui va s’occuper des routes, de la culture, des collèges, etc. ce qui vide les débats de leur substance. Cependant, l’auditoire a posé beaucoup de questions sur l’avenir. Très franc, Claude Revel a répondu sans détour « la région va devenir une structure énorme… la perte du département ne serait pas une bonne chose… A Toulouse personne ne connaitra nos petits villages… le risque c’est l’hyper-fonctionnaire qui prend des décisions comme on le fait à Bruxelles ». Entendez, sans discernement et sans connaissance de la ruralité. Il précisa aussi que l’équipe n’avait « pas à faire un programme » puisqu’elle « …représente les élus ». L’équipe fera donc le tour des mairies pour travailler avec les élus sur leurs besoins (routes, collèges, eau et assainissement, sécurité, etc.) et défendra les points qui ressortiront de ces réunions.

Le fonctionnement en cas d’élection : « l’équipe restera en place et travaillera de concert » ; pour Claude Revel, le conseiller général (départemental) doit venir avec le fonctionnaire pour appuyer les demandes et corréler l’expertise de l’un avec les priorités des élus afin de concrétiser les projets soumis, quitte à les financer sur les fonds spéciaux.

Dernière affirmation : il faut que l’argent disponible profite à tous, peu importe le bord politique des maires ou la taille de la commune, « les français en ont assez des clivages gauche/droite, il faut agir et que ça fonctionne. »

Nous attendons maintenant avec impatience, dans notre salle polyvalente, les autres candidats pour connaitre leurs engagements.

Cette élection est importante ! Les 22 et 29 mars 2015, vous devrez voter pour deux candidats en ayant en tête qu’ils devront (savoir que Brignac existe et) vouloir nous aider à réaliser nos projets en les finançant ou en les soutenant.

candidats départementales